Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Virginie qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur L’accompagnement naturopathique chez le Haut Potentiel Intellectuel (HPI).

Bonjour Virginie,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

J’ai choisi pour thème de mémoire : L’accompagnement naturopathique chez le Haut Potentiel Intellectuel (HPI).
L’un de mes enfants présentait des difficultés scolaires à son entrée à l’école, il m’a fallu trouver la racine de cette phobie et lui apporter ce dont il avait besoin. Diagnostiqué HPI à l’âge de ses 6 ans, j’ai fait de nombreuses recherches sur le sujet afin de mieux cerner la problématique aussi bien en termes de développement personnel qu’en naturopathie/réflexologie. Même si aujourd’hui, de nombreux livres nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement neuronal, très peu abordent les potentiels carences en micronutrition, les aides naturopathiques pour cette population. Il me tenait donc à cœur de partager, regrouper les prises en charge possibles.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ?

Mon objectif dans ce mémoire était de présenter les atouts neurologiques du HPI mais également les difficultés et donc d’axer ma démarche dans une prise en charge alimentaire. En supplément, nous retrouvons également dans ce mémoire les prises en charge possibles en micronutrition, en phytothérapie, en aromathérapie, un focus sur les neuromédiateurs mais également une prise en charge utile par la réflexologie et l’art-thérapie.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Tout à fait ! Mon mémoire tient compte de nombreux échanges réalisés avec une psychologue et coach spécialisée dans la prise en charge du HPI. De nombreux auteurs de livres sur ce même sujet m’ont permis de grandir et mûrir ma réflexion.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Mon cabinet est ouvert depuis maintenant 1 an et devrait prochainement déménager dans un autre local encore plus adapté à ma pratique. Je souhaite à moyen terme développer des ateliers pour amener à une prise de conscience de la nécessité de prendre soin de soi, élément déclenchant selon moi, pour un passage à l’action efficace et durable. Pour la réalisation de cet objectif, je souhaite me former pour ensuite animer des débats philosophiques chez les enfants et les adultes.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Oui, tout à fait. A l’heure actuelle, une sage-femme de mon secteur a demandé à conserver mes coordonnées pour ses patientes. Un médecin généraliste souhaite à moyen terme me solliciter pour des prises en charge de ses patients. J’aimerai développer ces synergies avec d’autres professionnels de la santé.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

Je ne peux que confirmer cette volonté de partage de connaissances par les formateurs ADNR. J’ai eu la chance de rencontrer de magnifiques personnes qui partagent plus qu’un métier mais bien une passion. Et c’est l’image que je garderai de cette belle expérience.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

Aller au contenu principal