L’ortie, la plante détestée par excellence, elle pousse comme du chiendent  un peu partout…elle pique, brûle, et démange pour un petit moment. Pendant des années, je l’ai arrachée avec force, volonté et conviction, et chaque année, la belle repoussait avec force, volonté et conviction.

Mais j’ai appris à la connaître, à l’apprivoiser et à l’aimer. J’ai commencé par faire des infusions d’orties en mettant une pointe de miel et j’ai trouvé cela fort agréable. Puis, j’ai commencé à en saupoudrer dans les quiches, la salade, et dans les gratins de légumes. Oui, mes enfants en mangeront même si je dois leur cacher. Chut !

Depuis, je la cueille avec tendresse, je la fais sécher avec respect, je la stocke avec amour et elle me le rend bien.


Zoom sur cette plante urticante :

On l’utilise pour de nombreux bienfaits (quand je vous dis qu’elle nous veut du bien) :

Elle est riche en oligoéléments comme le fer (celui qui nous aide à transporter l’oxygène dans le sang), la silice (permet une meilleure perméabilité de la membrane cellulaire donc un meilleur échange entre tous les acteurs) ainsi qu’une absorption optimale des oligoéléments qui font d’elle une plante reminéralisante.

Mais elle est également détoxifiante contre les pesticides, les produits phytosanitaires et les métaux lourds, etc…

  • Elle lutte contre les anémies et la fatigue lors des règles abondantes.
  • Elle est dépurative du sang et lutte contre les affections de la peau (eczéma, psoriasis, etc…)
  • Son action diurétique prévient et traite les calculs rénaux, les rhumatismes et l’arthrite.

Comment l’utiliser :

On peut l’utiliser en usage interne et externe ( cataplasme, argile ) or moi je vais parler uniquement de l’usage interne ( que je connais mieux).

  • En tisane : 1 grosse cuillère à café d’orties séchées dans de l’eau bouillante, laissez infuser 5 minutes. Facultatif : Accompagnez votre tisane d’une cuillère à café de miel de votre choix ( éthique et local : bah voui !).
  • En poudre : sur vos aliments, crus ou cuits. Privilégiez le froid pour ne pas qu’elle perde ses propriétés lors de la cuisson, ce qui serait, avouons-le, bien dommage.
  • Fraîche: faites infuser les orties 24 heures dans une eau plate. Revitalisante et tonifiante
  • En soupe : mode de préparation préféré de beaucoup d’entre vous et vous trouverez bon nombre de recettes de soupe d’orties sur internet. Régalez-vous !

Comment la préparer en amont :

  1. Prélevez 5 à 1O cm l’ortie avant qu’elle ne soit en fleurs. Attention au lieu sélectionné, pas de site pollué ( bordure de routes par exemple).
  2. Sélectionnez les feuilles saines.
  3. Laissez sécher dans une pièce aérée, sur un linge propre, à l’abri de la lumière pendant quelques jours. ( environ 10 jours, jugez vous-même).
  4. Une fois les feuilles séchées, mettez-les dans un bocal en verre hermétique
  5. Pour la poudre, broyez, mixez et mettez dans un pot à épices.

Alors, convaincu(e) ?


© Dany Boutignypage4image14027824

Aller au contenu principal