La lactofermentation est une méthode de conservation des aliments relativement simple, mais pas que…elle apporte de nombreux bienfaits que notre organisme, principalement notre microbiote, apprécie grandement.

Zoom sur cette méthode et les avantages à consommer ses produits.


Pourquoi fermenter ses aliments ?

Pour les conserver plusieurs mois ; il faut les entreposer dans un endroit frais ( pas froid) jusqu’à la dégustation. Les denrées sont riches en bonnes bactéries ( les lactobacilles), ce sont plusieurs populations de bactéries qui vont venir se loger dans nos intestins pour lutter contre les agents pathogènes et ainsi nous garder en bonne santé.


Comment faire ?

– Acheter des légumes bio ( primordial) ou les cueillir dans votre potager.
– Enlever la terre et toutes les souillures qui pourraient entacher la bonne fermentation.
– Préparer la saumure : 1 L d’eau non chlorée et 30 G de sel sans additif ( sans fluor).
– Stériliser ses bocaux ( pas obligatoire mais je le conseille, moi je le fais). Je passe les bocaux dans le four pendant 20 minutes à 120°C et je mets les joints en caoutchouc dans de l’eau bouillante pendant 5 minutes.
– Préparer vos légumes, viandes, poissons selon la recette.
– Mettre dans vos bocaux et bien tasser avec un pilon ou une cuillère propre pour enlever l’air.
– Verser la saumure jusqu’à 2 cm du bord. Tasser de nouveau, il faut que les denrées soient dans la saumure. Utiliser des disques ou une soucoupe pour les maintenir sous l’eau.
– Fermer les bocaux et les mettre dans un plat, il se peut que ça déborde un peu lors de la fermentation.
– Laisser à température ambiante durant 7 jours. Veiller à ne pas mettre proche d’une fenêtre qui pourrait accélérer la fermentation.
– Stocker dans un endroit frais

Vous pouvez consommer deux à trois semaines après la fermentation ou attendre plusieurs mois ( un an environ).


Les bienfaits sont nombreux

– Les aliments lacto-fermentés sont 10 fois plus riches en vitamine C que le légume fraîchement cueilli.

– Les aliments fermentés sont reminéralisants.

– Les aliments sont antiseptiques : l’acide lactique empêche les bactéries nocives de survivre et la consommation régulière de légumes fermentés protège donc de ces agents pathogènes.

– Détoxifiants : ils éliminent les toxines et les métaux lourds de l’organisme.

A savoir que ces bienfaits arrivent que s’ils sont consommés régulièrement et en petites quantités, en effet, ce sont des aliments concentrés, pas besoin d’en prendre beaucoup pour avoir les effets probiotiques.

J’espère que j’ai titillé votre curiosité et que je vous ai donné envie de vous initier à la lactofermentation. Si l’article vous a plu, un p’tit commentaire ou un partage de l’article fait toujours plaisir 😉 .

 


© Dany Boutignypage4image14027824

Aller au contenu principal