Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Sandra qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur la phytothérapie populaire réunionnaise en héritage.

Bonjour Sandra,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

J’ai choisi de faire mon mémoire sur la phytothérapie populaire réunionnaise en héritage. Je vis sur l’île de La Réunion, et ici la forêt est une véritable pharmacie. Chacun cultive son jardin avec un espace dédié aux plantes aromatiques et médicinales. Les plantes font parties du quotidien des réunionnais et certaines d’entres elles, endémiques sont incroyables. Plusieurs d’entre elles sont d’ailleurs inscrites à la pharmacopée française.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ?

Avec son métissage et son multiculturalisme, La Réunion est un territoire naturellement emprunt de médecines diverses qui se côtoient et se complètent. Après une explication du contexte biologique et historique, je me suis attachée à détailler les 22 plantes réunionnaises inscrites à la pharmacopée française, puis j’ai mis l’accent sur les 3 plantes les plus utilisées au quotidien.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

J’ai rencontré plusieurs «tisaneurs» (comprenez tisaniers) depuis que je m’intéresse aux plantes réunionnaises. Ce sont eux qui détiennent le savoir populaire, principalement oral. J’ai notamment suivi une formation sur les « zerbag pei » avec Valmyr Turbot, un spécialiste des plantes réunionnaises.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Je souhaite débuter avec des consultations en ligne dans un premier temps via @grainesdesoi, la page que j’ai dédiée à ma pratique sur les réseaux sociaux. Je compte en parallèle continuer à me former. En Mars, je poursuis avec une nouvelle formation chez @ADNR : conseillère en naturopathie. En parallèle, je vais me former à l’ayurdeva en Inde.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Bien-sûr ! C’est à mon sens primordial d’échanger avec d’autres professionnels et de travailler en complémentarité.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

Je suis ravie de ma formation chez @ADNR. L’équipe est très à l’écoute, le cursus que j’ai suivi très complet et les cours sont d’une clarté et d’une précision sans égale. On se sent bien accompagné, armé pour se lancer dans l’aventure à la sortie de l’école.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

Aller au contenu principal