Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Pascale qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur l’intérêt de l’approche naturopathique dans la prévention de la perte d’autonomie chez le sujet du 4e âge.

Bonjour Pascale,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Le thème de mon mémoire était « Intérêt de l’approche naturopathique dans la prévention de la perte d’autonomie chez le sujet du 4e âge ». Je l’ai choisi car ce sujet fait sens avec des points fondamentaux de la Naturopathie, à savoir le fait d’agir en prévention et comme chemin d’autonomie. Et même si beaucoup de choses sont déjà « jouées » lorsque l’on entre dans le 4e âge il est encore tout à fait possible d’agir.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ? : J’ai choisi de mettre en avant les mécanismes de perte d’appétit et de la soif et ce qui peut être mis en place pour palier aux carences dans ce domaine de l’hygiène alimentaire. Pour l’hygiène physique et physiologique, j’ai axé sur le sommeil, la prévention des chutes et les différents sens. Un point important de mon mémoire est la prévention et la gestion du stress et des émotions dans la partie concernant l’hygiène de vie psycho-émotionnelle.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

J’ai eu des contacts avec une femme médecin spécialiste en médecine interne et gériatrie (une
amie). Concernant les professionnels de la naturopathie j’ai été en contact avec ma tutrice,
différente personne d’ADNR lors des TD et stages en présentiel.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Compte tenu de ma future situation de retraitée je vais exercer à temps partiel. J’ai l’intention
d’exercer à domicile, en entreprise (soit pour du amma, ou réflexologie) ainsi que pour
l’organisation de stages alliant activités artistiques et naturopathie (atelier intégré dans la journée).
Je comte également me rapprocher d’association de patient de maladies rares avec qui je travaillais avant ma formation

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Intégrer la naturopathie dans la prise en charge pluridisciplinaire des maladies rares ou auto-immunes me semble une approche indispensable.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

La générosité dans le partage des compétence et de la passion est une valeur qui ressort
constamment chez ADNR. Un immense merci pour cela. Egalement pour l’implication et la
résilience de toute l’équipe face aux problèmes d’organisation générés par cette année si
particulière. J’ai beaucoup d’admiration face à cela.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

 

Aller au contenu principal