Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Marion qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur l’accompagnement des troubles du spectre autistique en Naturopathie

Bonjour Marion,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Le thème de mon mémoire est “L’accompagnement des troubles du spectre autistique en Naturopathie”. J’ai choisi ce sujet car, pour moi, les personnes atteintes de TSA sont des super-héros : leurs cerveaux, câblés différemment, leur permettent de penser et vivre le monde via d’autres perspectives. Qu’ils soient de “haut niveau” ou non-verbaux, leur différence nous enrichit et ouvre notre esprit sur de nouvelles manières de communiquer, de penser, de percevoir et de ressentir. D’être plus à l’écoute les uns des autres, plus connectés les uns aux autres. Quand j’étais enfant, j’étais particulièrement touchée par les scènes, dans les films, où les super-héros étaient surmenés par leurs pouvoirs, où ils devaient subir de douloureuses luttes internes. Les personnes atteintes de TSA vivent ces mêmes luttes, c’est le revers de leur différence. Hyperactivité, troubles digestifs, hypersensibilité sensorielle, crises d’effondrements, sommeil en dent de scie, stéréotypies envahissantes… Et tant d’autres. C’est dans ces luttes que je souhaite les accompagner. Les neuro-divergents ont l’habitude de dire qu’on ne guérit pas de l’autisme, on vit avec. Mon but en tant que Praticienne en Hygiène de Vie & Naturopathie est de permettre à mes consultants de vivre mieux avec.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ? :

J’ai travaillé à répondre aux questions suivantes : – En quoi l’ajustement de l’assiette et de la micronutrition amènent des améliorations sur le plan comportemental, physiologique et émotionnel ? – Comment l’investigation émonctorielle permet-elle de remonter jusqu’aux causes des TSA pour mieux les accompagner ? – Quelles modifications au niveau de l’activité physique et hypnique permettent de tendre vers un mieux-être global ? – En quoi la relaxologie et ses techniques associées assurent un rééquilibrage de la sphère psycho-émotionnelle ? – Comment en Chine, aujourd’hui, la médecine traditionnelle chinoise permet, via l’énergétique, d’accompagner efficacement les TSA d’un point de vue physiologique et mental ? – A quels soutiens phytologiques peut-on faire appel pour soutenir l’ensemble des actions menées au niveau alimentaire, émonctoriel, physique, hypnique, émotionnel et énergétique ?

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

En plus de me baser sur ma formation ADNR, j’ai été en contact régulier avec ma tutrice de mémoire, Sonia, qui m’a grandement soutenue dans l’élaboration de mon manuscrit. J’ai également lu de nombreuses études cliniques internationales dédiées aux TSA et aux microbiote / système immunitaire / carences nutritionnelles / phytothérapie / nutrition. Je me suis aussi mise en contact avec des professionnels de la médecine chinoise pour obtenir les ouvrages les plus pertinents avec mon sujet. Enfin, j’ai beaucoup appris des cours de médecine ayurvédique suivis pendant ma formation de Yoga Teacher en Inde et j’ai écumé les conférences TED, reportages et vidéos contés par des personnes atteintes de TSA, afin de me mettre autant qu’il est possible dans la peau d’une personne autiste.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? 

J’ai ouvert mon cabinet aux portes de la Drôme et de l’Ardèche depuis le 1er juin. Je suis très heureuse d’être à mon compte et de ne plus être salariée ! Je compte évoluer en diversifiant mes prestations et de mes clients pour assurer la pérennité de mon entreprise. Dans ce sens et en complément de la naturopathie, je me suis formée début 2020 aux techniques yogiques en Inde et je viens d’entamer la formation Wim Hof sur l’hormèse au froid. Cela me permet d’ores et déjà de proposer, en plus de mes consultations et de mes ateliers, des retraites spirituelles dédiées au yoga, à la méditation, à la respiration et à l’exploration de la philosophie yogi.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

J’aimerais, en 2021, créer des synergies avec les institutions et les acteurs en lien avec les personnes atteintes de TSA : organiser des conférences conjointes, créer des ateliers d’hygiène de vie adaptée et accessibles à tous, favoriser l’autonomisation sur le long terme… J’aimerais également mettre en réseau médecins spécialisés et praticiens de bien-être, pour que le parcours des personnes atteintes de TSA soit le plus complet et holistique possible.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

Un grand merci, du fond du cœur, pour m’avoir accompagnée depuis le premier pas de ma reconversion. Merci de m’avoir appris tout ce que je sais, soutenue dans les moments de rush, aidée à m’épanouir dans ce formidable métier. Merci de m’avoir donné ma chance, de croire en moi et d’être les personnes les plus bienveillantes et généreuses qu’il m’ait été données de rencontrer dans ma vie professionnelle.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations