Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Léa qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur la prise en charge avec la naturopathie des personnes atteintes de la sclérose en plaques.

Bonjour Léa,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Le thème de mon mémoire était « prendre en charge avec la naturopathie les personnes atteintes de la sclérose en plaques ». J’ai choisi ce thème, car cela me touche personnellement, ma mère à était diagnostiqué en 2014 atteinte de cette maladie, c’est une annonce difficile pour la personne et les proches. C’est un sujet complexe et tellement enrichissant, que c’était une évidence pour moi.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ? :

Il y en a plusieurs vu qu’en naturopathie on travaille sur la personne dans sa globalité, je dirais que j’ai mis en avant l’hygiène de vie avec le sport, méthode de relaxation, conseils pour soulager les symptômes avec des techniques à mettre en place dans le quotidien. L’hygiène nutritionnelle très importante ainsi que la micronutrition.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Je n’ai pas eu de contact avec des professionnels de la santé ou de la naturopathie. J’ai eu contact avec Mme Maryse Pioche qui est l’auteure d’un livre « les abeilles ont guéri ma sclérose en plaques » pour lui poser des questions sur ces symptômes et sa possible rémission à l’heure actuelle.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? 

Je me suis mise à mon compte dans un cabinet de santé avec une psychologue et des infirmières sur la commune de saint leu la forêt (95320). Je vais proposer des ateliers sur plusieurs thèmes (fleurs de Bach, sophro-relaxation…), je vais aussi proposer mes prestations dans les centres pour personnes handicapées, association, maison de retraite, etc. Plus tard j’aimerais participer à des conférences sur les maladies auto-immunes, m’enrichir à ce sujet pour me spécialiser par la suite.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

J’aimerais travailler en collaboration avec l’ARSEP (l’Aide à la Recherche sur la Sclérose en Plaques). Par la suite, être aussi en collaboration avec certains professionnels qui suivront mes consultants pour pouvoir être en synergie avec eux. Dans un métier comme la naturopathie, je pense qu’il est important d’être en collaboration avec plusieurs professionnels de santé.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

C’est une école des plus sérieuse, on nous apprend à devenir de bons praticiens, la bienveillance et le respect de l’autre, le « rester a sa place » c’est aussi très important, ne pas ce prendre pour des médecins et savoir les limites de notre profession. C’est une école qui impose un cadre d’apprentissage qui est en accord avec notre rythme de vie, toujours à l’écoute quand on a besoin. Les stages pratiques sont très bien construits et les formateurs enseignent avec passion leurs métiers. Je ne regrette pas mon choix d’école et je conseille vivement ADNR pour les personnes qui souhaitent ce formée dans les métiers du mieux-être.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations