Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Emeline qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur l’accompagnement des enfants souffrant d’un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Bonjour Emeline,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Mon mémoire portait sur l’accompagnement des enfants souffrant d’un trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Dans mon entourage proche, et moins proche, je rencontre beaucoup d’enfants souffrant de TDA/H, l’accompagnement de ce trouble nécessite une approche pluridisciplinaire (médecins, psychologues, orthophonistes, psychiatres, neurologues…), la naturopathie par son approche axée sur le bien-être s’intègre selon moi parfaitement comme approche complémentaire à celles des professionnels de santé, d’autant que la médication, bien que salutaire dans certains cas, ne fonctionne pas sur tout le monde, (environ 30% des personnes n’y réagissent pas).

Traiter ce sujet dans le cadre de mon mémoire m’est apparu comme une évidence, autant en accompagnement des enfants souffrant de ce trouble que pour leurs parents, parfois désemparés et perdus devant les difficultés de leur enfant.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ?

J’ai mis en avant trois axes dans mon mémoire, tout d’abord la définition du TDAH, ses symptômes et les conséquences de ces symptômes (tant sur la sphère scolaire, sociale, familiale et émotionnelle car le TDAH n’a pas un impact uniquement sur la scolarité de l’enfant, il impacte tous les aspects de sa vie), puis l’approche médicale classique, nécessaire, pour le diagnostic, le traitement, la prise en charge psychologique,….et enfin l’approche naturopathique qui intervient en complément de l’approche médicale par des techniques telles que la phytothérapie, l’aromathérapie, la nutrition et la micro nutrition, la gestion du stress, les exercices de respiration, la reconnaissance et l’accueil des émotions, l’exercice physique, ou encore la méditation et la sophrologie.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Oui, j’ai eu la chance et l’occasion de discuter avec des orthophonistes et des psychologues, mais également de faire beaucoup de recherches sur le sujet, car bien que fréquent, ce trouble reste encore très mal connu.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Maintenant que ma formation est terminée, j’envisage l’ouverture d’un cabinet à moyen terme, en attendant, les consultations s’effectueront en Visio ou au domicile du consultant. Je pense que dans le cadre de l’accompagnement d’enfants, le fait que la consultation se passe chez lui, dans un univers qu’il connait et où il se sent en sécurité est moins générateur de stress qu’une consultation en cabinet.

J’ai par ailleurs validé une formation de professeur de Yoga qui je pense s’intégrera parfaitement dans ma pratique naturopathique et envisage, afin de compléter mes connaissances, une formation en sophrologie.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Oui ! et je pense que c’est très important.
Travailler avec des professionnels de santé est un enjeu important pour les professionnels du bien être dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire.

Mais également prendre contact avec d’autres professionnels du bien-être (sophrologues, relaxologues, reflexologues) afin de travailler main dans la main pour offrir le meilleur accompagnement possible.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

Un grand merci pour la qualité de vos formations, l’écoute, la bienveillance et la réactivité des équipes. Chez ADNR j’ai trouvé plus qu’une formation, je me suis trouvée moi ! Une véritable thérapie ! Le problème, c’est qu’une fois qu’on a commencé, on en veut toujours plus ! On se reverra c’est sûr !

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

Aller au contenu principal