Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Coline qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur l’accompagnement naturopathique des troubles neuro-hormonaux.

Bonjour Coline,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

L’accompagnement des troubles neuro-hormonaux en naturopathie. J’ai choisi ce sujet en partie parce que lorsque des troubles de l’humeur surviennent, ils sont souvent gérés uniquement au niveau clinique/médical et psychologique.
Le bien-être et l’hygiène de vie doivent, à mon avis, être également accompagnés pour une amélioration optimale.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ?

L’axe principale est l’harmonisation de l’humeur par l’équilibre et la santé du système nerveux / neurotransmetteurs et système endocrinien / hormones.
En ligne de mire : le microbiote et la santé intestinale, les apports nutritionnels/alimentaires hypotoxiques, les perturbateurs endocriniens, la micro-nutrition et bien-sûr la gestion du stress.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Oui avec une psychologue notamment, un médecin traitant, et une nutritionniste.
J’ai eu la chance d’être accompagnée par Amanda Somers de l’équipe pédagogique, elle-même praticienne en naturopathie.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Dans un premier temps, j’approfondis quelques notions et je mets en place une structuration de séances. Je propose des séances de conseil à domicile et en visio. J’ai un classeur que je peux emmener partout avec des fiches explicatives et des astuces, que j’ai aussi en format digital.
Plus tard, pourquoi pas ouvrir un cabinet si le besoin et la demande sont au RDV.

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Absolument. J’aimerais accompagner des consultants déja suivi médicalement et psycologiquement et donc travailler en synergie avec ces professionnels.
Je souhaite aussi pouvoir orienter mes consultants vers un accompagnement complémentaire physique/psychomoteur par des ostéopathes par exemple et des techniques de gestion-déblocage émotionnel comme l’hypnose, la réflexologie, l’énergétique entre autre.
Je crée mon réseau sur place en rencontrant moi-même les praticiens, en écoutant les avis de consultants et en prenant moi-même des séances.

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quelques seraient-ils ?

ADNR m’a permis de suivre une formation à mon rythme et en fonction de mes propres disponibilités sans avoir à cesser mon activité professionnelle.
Je me suis sentie accompagnée, les formateurs sont à disposition pour répondre aux questions et les différents forums permettent d’échanger avec les élèves et les formateurs.

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

Aller au contenu principal