Via un reportage, ADNR Formations met à l’honneur ces apprenants qui ont passé leur mémoire. Nous vous présentons Alexandra qui nous a proposé un mémoire très enrichissant sur le reflux gastro-oesophagien (RGO).

Bonjour Alexandra,

Tout d’abord bravo pour votre réussite de soutenance de mémoire. Merci d’accepter de nous en parler et de partager avec nos lecteurs. Quel était votre thème de mémoire, pourquoi l’avoir choisi ? :

Le thème de mon mémoire était « le reflux gastro-oesophagien » (RGO). J’ai choisi ce sujet pour plusieurs raisons. Premièrement, parce que le RGO a fait partie de mon quotidien pendant plus d’un an. Ensuite, parce que j’ai constaté que beaucoup de personnes souffrent de cela aujourd’hui et souvent, elles ne savent pas quoi faire pour lutter contre et améliorer leur bien-être. Pour beaucoup d’entre elles, la case médicament est privilégiée, faute de solutions.

Quels axes avez-vous décidé de mettre en avant ?

J’ai mis en avant le fonctionnement normal du système digestif, les différentes causes et facteurs de risques du reflux gastro-oesophagien, mais aussi les conséquences du RGO sur la santé, et enfin, les solutions naturopathiques.

Dans l’élaboration de votre mémoire avez-vous eu contact avec des professionnels de santé et/ou des professionnels de la naturopathie pour compléter l’accompagnement de l’équipe pédagogique ?

Oui, je me suis aussi tournée vers d’autres professionnels, pour approfondir certaines notions, mais aussi par curiosité! C’est toujours intéressant d’avoir d’autres points de vue.

Comment voyez vous votre évolution dans le milieu de la naturopathie maintenant que vous avez réussi votre formation ? Pensez-vous ouvrir un cabinet ? Devenir salarié ? …

Je ne me vois pas travailler de manière « classique » avec un cabinet. Quand on travaille dans le milieu de la naturopathie, on a la chance de pouvoir créer ce que l’on veut, de la manière que l’on veut. La seule limite, c’est nous-même !

Pensez-vous générer des synergie avec d’autres professionnels ?

Selon moi, un naturopathe doit travailler autant que faire se peut main dans la main avec les professionnels de santé, même si j’ai conscience que cela peut parfois être compliqué. Ce ne peut être que positif pour les consultants et enrichissant pour nous !

Au cours de ces quelques mois passés en votre compagnie nous avons eu à cœur de partager avec vous un maximum de connaissances. Et encore une fois, bravo pour votre réussite. Pour conclure, si vous aviez quelques mots pour votre école, quels seraient-ils ?

Merci beaucoup à toute l’équipe d’ADNR pour son écoute, sa bienveillance et sa réactivité. Vous faites un travail remarquable !

Merci beaucoup pour ce partage, nous reviendrons vous rendre visite dans quelques mois pour avoir de vos nouvelles ! Nous vous souhaitons beaucoup de succès

Alexandra ATTALAUZITI, directrice ADNR Formations

Aller au contenu principal